PS Sciences Po - Jean Zay

Propositions des socialistes de Sciences Po pour une transition écologique réussie

Le par

Principes

 

Proposition 1 : Si l’on veut avancer sur le plan de l’écologie, alors il faut décloisonner écologie, économie et social dans les discours et dans les actes. Il faut porter haut et fort que le coût de l’inaction est plus important que le coût de l’action, que la transition écologique peut être créatrice d’emplois et que le changement climatique a des conséquences désastreuses sur de nombreux aspects sanitaires et sociaux.

 

Proposition 2 : “tout ce que je fais pour toi, sans toi, je le fais contre toi” (Gandhi). Ce principe d’intégration de tous les citoyens dans les politiques publiques et tout particulièrement environnementales doit être respecté.

Proposition 2.1 : les pouvoirs publics doivent autant avoir un rôle d’impulseur que de coordinateur des initiatives des acteurs sur leur territoire.

Proposition 2.2 : favoriser la démocratie participative à l’échelon local (budget participatif, référendums locaux, enquêtes et réunions publiques…).

 

 

La transition énergétique

 

Proposition 3 : changer notre mix énergétique

Proposition 3.1 : décider d’une stratégie de transition favorisant les énergies renouvelables et la sobriété en fermant les centrales fossiles au fur et à mesure qu’augmente la capacité installée de production d’énergie renouvelable.

Proposition 3.2 : encourager l’utilisation de tous les espaces disponibles et de toutes les opportunités (toits de centres commerciaux ou de hangars par exemple) pour de la production électrique renouvelable. Inclure un volet production renouvelable et efficacité énergétique dans tous les documents locaux d’urbanisme.

Proposition 3.3 : fermer la centrale de Fessenheim dans les plus brefs délais, ainsi que toute centrale présentant un risque non négligeable.

Proposition 3.4 : remplacer peu à peu les centrales nucléaires par des sources de production renouvelable pour au minimum respecter les engagements fixés lors de la campagne présidentielle de 2012 et par la loi de transition énergétique. Aller à terme vers une sortie du nucléaire à horizon 2040/2050.

Proposition 3.5 : stopper toute subvention à l’extraction d’énergies fossiles et encourager voire contraindre les banques à en faire autant.

Proposition 3.6 : refuser fermement l’extraction et l’exploration du gaz de schiste en France et poser un principe de non utilisation de nouvelles ressources fossiles découvertes sur le sol français.

 

Proposition 4 : réduire notre consommation énergétique

Proposition 4.1 : encourager massivement la rénovation thermique par la mise en place d’un fonds d’aide aux travaux (incitations fiscales et soutien financier).

Proposition 4.2 : engager des discussions avec les professionnels pour optimiser les déplacements et réduire leur impact environnemental (écoconduite par la formation des chauffeurs, pas de transports à vide etc). Cela passe par des collectivités territoriales qui impulsent ces discussions.

Proposition 4.3 : rationaliser et coordonner les différents modes de transports, pour avoir un maillage efficace et performant, mais aussi pour éviter la concurrence entre les lignes de bus et de trains.

Proposition 4.4 : encourager par tous les moyens les alternatives à la voiture (développement de transports en commun, discussion avec les acteurs concernés, soutien financier à l’achat d’un vélo et développement des pistes cyclables, encouragement du covoiturage, du partage et location de type vélo/autolib).

Proposition 4.5 : soutenir fortement les véhicules hybrides et électriques, tant d’un point de vue de la recherche que de primes à l’achat.

Proposition 4.6 : généraliser l’agriculture raisonnée voire biologique. Pour cela, mettre en œuvre un mécanisme de compensation financière pendant les périodes de transition au bio qui sont souvent dissuasives pour les agriculteurs.

Proposition 4.7 : engager un plan de réduction de la consommation énergétique par les acteurs du numérique, par un meilleur traitement et stockage des données, une réutilisation de la chaleur produite par les datacenters etc.

Proposition 4.8 : Encourager les transitions des citoyens et des entreprises ; prévoir que les régions puissent mettre en œuvre des guichets transition énergétique pour orienter et mettre en réseaux citoyens et professionnels.

 

 

Changer nos modes de production et de consommation

 

Proposition 5 : aller vers une “mondialisation intelligente” des modes de production, et les adapter à la bonne échelle. Ainsi, s’il est incontestable que la production industrielle doit avoir une dimension nationale et internationale, certaines productions doivent s’inscrire si possible dans des circuits courts.

Proposition 5.1 : encourager fiscalement les circuits courts et les intégrer dans les critères de commande publique  en évaluant mieux le coût de la pollution liée au transport afin d’accorder les marchés de façon plus écologique.

Proposition 5.2 : les collectivités territoriales doivent encourager une coopération des acteurs locaux et une mise en commun de moyens, afin de favoriser les circuits courts.

Proposition 5.3 : l’Etat doit garder son rôle stratège visant à conserver un maillage agricole dense sur l’ensemble du territoire, notamment en soutenant l’implantation de nouveaux agriculteurs.

Proposition 5.4 : une attention particulière et des moyens supplémentaires portés sur les circuits courts dans les outre-mer. Il n’est pas normal que ces économies soient entièrement dépendantes du tourisme et de la fonction publique, et qu’en même temps ces territoires soient obligés d’importer la quasi-totalité de leurs produits alimentaires.

Proposition 5.5 : favoriser, notamment par des labels certifiés, des produits “fabriqués en France” ou du moins “fabriqués en Europe”.

 

Proposition 6 : encourager le recyclage et l’économie circulaire

Proposition 6.1 : soutien fiscal à l’économie circulaire.

Proposition 6.2 : mettre progressivement en place un système de consignes comme il en existe à l’étranger.

Proposition 6.3 : nationaliser et harmoniser les codes du recyclage pour le rendre plus simple, plus compréhensible et plus efficace.

Proposition 6.4 : Imposer une tarification au poids des déchets dans les plans locaux.

Proposition 6.5 : les meilleurs déchets étant ceux que l’on ne produit pas, favoriser la mise en relation des producteurs et des consommateurs sans intermédiaires, encadrer les productions industrielles d’emballages.

 

 

Financer les politiques environnementales

 

Proposition 7 : mettre en place une fiscalité verte

Proposition 7.1 : en favorisant les taxes de type “pollueur-payeur” pour pénaliser les comportements nuisibles.

Proposition 7.2 : en favorisant les taxes incitatives et exonérations pour encourager les comportements vertueux.

Proposition 7.3 : il ne faut pas que cela se fasse au détriment de la justice sociale, ce qui implique que la transition énergétique doit être accessible à tous (divers moyens sont possibles, certains déjà mis en place comme le chèque énergie).

Proposition 7.4 : mettre en œuvre des mécanismes innovants et acceptables de financement de l’économie pour la transition bas-carbone. Décider d’un prix du carbone plus élevé que le prix européen actuel pour les futurs investissements en Europe.

 

 

Solidarité internationale et environnement

 

Proposition 8 : soutenir la transition énergétique des pays en développement

Proposition 8.1 : encourager les initiatives associatives et privées (ex : l’électrification de l’Afrique).

Proposition 8.2 : mettre la diplomatie française au service d’un soutien aux politiques de développement durable des pays du Sud.

Proposition 8.3 : mettre l’expertise française et européenne au service de la transition énergétique des pays du Sud, en mettant en place une diplomatie économique ambitieuse et efficace, un plan Marshall du développement durable dans les pays du Sud.

Proposition 8.4 : atteindre les objectifs que la France s’est fixée en termes d’aide publique au développement et la cibler sur des projets environnementaux.

 

Proposition 9 : encourager les entreprises à aller vers des méthodes propres de production

Proposition 9.1 : de la même manière que les banques centrales peuvent superviser les activités des banques et assurances, mettre en place une institution mondiale indépendante qui contrôle les actions des entreprises pour les encourager à aller vers des méthodes propres de production. Cela passe par un contrôle des émissions et une vérification des déclarations, qui débouchent sur des politiques punitives ou incitatives.

Proposition 9.2 : contraindre à des modes d’extraction de minerais socialement et environnementalement responsables. Cela passe par un véritable contrôle de ces extractions.

 

 

Santé et justice environnementale

 

Proposition 10 : la question des pollutions en tout genre doit être faite sous un angle de santé publique.

Proposition 10.1 : aligner la fiscalité du diesel sur celle de l’essence dès le prochain collectif budgétaire pour protéger des faibles prix du pétrole et de l’aspect indolore pour les consommateurs de cette hausse. A moyen-terme, renchérir encore le coût du diesel pour réduire la pollution aux particules fines et les cancers qui en résultent.

Proposition 10.2 : appliquer strictement le principe de précaution en matière environnementale et sanitaire par des contrôles renforcés des intrants chimiques dans les productions.

Proposition 10.3 : bannir les pesticides les plus nocifs, utilisant des cancérigènes déclarés auprès de l’OMS, et inciter les agriculteurs à ne plus en utiliser. Interdire les pesticides autour des lieux fréquentés par des enfants.

 

Proposition 11 : créer des “zones d’insécurité environnementale prioritaire” sur le modèle des zones de sécurité prioritaires grâce à un indice de vulnérabilité environnementale multicritère (taux de pauvreté, espaces verts, pollution atmosphérique, présence ou non de transports en commun, part des jeunes enfants etc). Allouer des moyens conséquents aux politiques environnementales dans ces zones.

Sur le même thème, lire aussi :

Avec une entrée en vigueur le 1er janvier dernier, le compte personnel d’activité (CPA) figure parmi les principales mesures du quinquennat qui s'achève. Le CPA est un compte personnel qui
Le par
Ce mardi matin, à Saint-Etienne du Rouvray, l’horreur terroriste a de nouveau frappé. Après nos journaux, après nos stades, nos terrasses et nos salles de concert, après nos forces
Le par

Les derniers contenus multimédias